Billetterie en ligne de la ville de Bischheim
ETAPE 1
Choix des places
ETAPE 2
Vos coordonnées
ETAPE 3
Paiement sécurisé
ETAPE 4
Téléchargement des places

CONCERTS ET CINE-CONCERTS



Du Lundi 02/09/2019 au Samedi 16/05/2020

Saison 2019/2020 : programmation concerts et ciné-concerts

Mardi 28 Avril 2020 - 20h30
Soy Cuba
Mardi 28 Avril 2020 - 20h30
Projection
Tout public
Ciné-concert / Musique : SZ
Film de MIKHAÏL KALATOZOV / URSS-CUBA / 1964, N&B, 1h15 (projection partielle)
Soy Cuba est un film sur l'avènement de la révolution, qui dépeint la lente évolution, de l'humiliation à la fierté du peuple cubain, à travers 4 récits consacrés chacun à un personnage. Jouissant de crédits quasi illimités et bénéficiant de tous les moyens techniques alors disponibles en URSS à l'époque, cette œuvre esthétique plus que politique fut malheureusement délaissée dès sa première projection en 1964, car elle ne répondait ni aux attentes de propagande des autorités cubaines, ni à celles des soviétiques. Interdit aux États-Unis pendant la guerre froide, Soy Cuba sort enfin de la clandestinité en 1993 lorsque Scorsese et Coppola le découvrent et décident, éblouis par la beauté des images et la ferveur du ton, de faciliter sa diffusion américaine.
"Un film qui donne foi dans le cinéma"  Martin Scorsese
Mise en musique
Derrière ce nom curieux, SZ, se cachent 2 frères exilés à Grenoble. Entre atmosphères contemplatives et tensions explosives, les deux musiciens de SZ proposent ici une musique complexe et variée, offrant une nouvelle dimension aux images, au milieu de nombreux instruments et loopers. La musique de SZ, tantôt acoustique, électrique ou électronique, accompagne admirablement ces combats d'une étonnante actualité.
Création musicale
Franck Litzler
Damien Litzler
www.sz-sz.org
Vendredi 15 Mai 2020 - 20h30
Sona Jobarteh
Vendredi 15 Mai 2020 - 20h30
Concert
World / Soul / Funk
Musique du Monde / Gambie

La kora, une harpe d'Afrique de l'Ouest à 21 cordes, est traditionnellement jouée par des griots masculins ou des musiciens héréditaires, mais jamais par des femmes. Sona Jobarteh a décidé de changer les règles.
Son grand-père, Amadu Bansang Jobarteh, était un griot, maître de la kora et une icône majeure de l'histoire culturelle et musicale gambienne. Son cousin Toumani Diabaté est également connu dans le monde entier (collaboration à l'album et la tournée LAMOMALI de -M-). Initiée à cet instrument dès ses 4 ans par son frère aîné, Tunde Jegede, reconnu comme un virtuose de la kora et du violoncelle, Sona a commencé son voyage musical très jeune.
Elle a fait le choix de s'inscrire dans la tradition musicale de sa région. Elle ne cherche pas à y ajouter des influences européennes, mais à explorer celle de son héritage mandingue. Dans ses textes, elle aborde des sujets comme l'amour et l'identité culturelle, transcendés par sa voix captivante et ses musiques douces et entraînantes.
Quand Sona Jobarteh pose ses mains sur les poignées de sa kora, son visage se ferme et son regard se fige. Au moment où ses pouces effleurent les cordes, il se produit autour d'elle comme une libération. Les premières notes vous emmènent, les suivantes vous bercent. Le temps, lui, reste suspendu.
Line up :
Sona JOBARTEH (Chant et kora)
Derek JOHNSON (Guitare et choeurs)
Andi MCLEAN (Basse et choeurs)
Mouhamadou SARR (Percussions et choeurs)
Westley JOSEPH (Batterie et choeurs)
http://www.sonajobarteh.com/