Billetterie
Billetterie Programmation Retour à l'accueil Retour au site
Recherche Par événement, festival, lieu, cp...
Ok
Le programme
CARTE CARREAU CARTE CARREAU
CARTE CARREAU
Carte
Adhérent
LE CARREAU DU TEMPLE - PARIS - 75003 PARIS
Devenez adhérent de la carte Carreau* et pour 20 € seulement bénéficiez de bons plans, de réductions et d'invitations sur l'ensemble des activités au Carreau du Temple et chez ses partenaires.
* Cette carte est valable de date à date sur l'ensemble des activités du Carreau du Temple. Tarif plein : 20 €/an, tarif réduit : 15 €/an. Récupérez votre carte lors de votre prochaine visite à l'accueil-billetterie du Carreau du Temple.
Prix : de 15 € à 20 €
MON KÉPI BLANC - SONIA CHIAMBRETTO & HUBERT COLAS Théâtre MON KÉPI BLANC - SONIA CHIAMBRETTO & HUBERT COLAS
MON KÉPI BLANC - SONIA CHIAMBRETTO & HUBERT COLAS
Théâtre
Contemporain
AUDITORIUM - CARREAU DU TEMPLE - PARIS - 75003 PARIS
SPECTACLE DE THÉÂTRE
Mercredi 18 et jeudi 19 décembre 2019
19h30
Durée : 45 minutes

Une traversée de l'univers de la Légion par la voix d'un soldat, bouleversée et bouleversante. Dans un écrin de velours d'un rouge désuet de cabaret, le légionnaire raconte, chante son exil. Des morsures de la guerre, il éructe l'indicible, dérapant comme un disque rayé. Un solo inoubliable. Planté dans sa boîte à théâtre, navrant et attendrissant pantin, un soldat aboie ses convictions, ou plutôt celles qu'on lui a enfoncées dans le crâne.Toujours au garde-à-vous, cerné de microphones tel un grand orateur, il laisse seules ses lèvres s'agiter, dont sortent par flots les mots de la guerre, de la résignation, de la témérité insensée, de l'aveuglement. Dans sa bouche résonnent l'errance et l'endoctrinement des légionnaires, répétant à coups de cris féroces ce qu'on leur dicte, chants militaires ou devises de guerriers. Sa gorge est un cratère. Celui d'un volcan en éruption déversant une lave d'émotions enfouies qui, à peine jaillies, durcissent au contact de l'air en une forme de slam. Les gestes mécaniques, le regard fixe et hagard disent tout de la perte. Ici pourrait être ailleurs. Et vice versa.
Une performance vocale et physique soulignée par la pertinence du dispositif dramaturgique d'Hubert Colas, simple, drôle, ironique, efficace : mettre en scène le légionnaire en civil, planqué derrière son bosquet de micros à pieds, et faire porter le képi et les fanions au moniteur télé qui retransmet en direct son portrait en plan américain.
Mot caillou, le on scande le texte de Sonia Chiambretto. Car les képis blancs ne sont plus des individus, mais les organes d'un groupe, d'un improbable « on ». Venant de toutes origines, ils inventent leur langue à eux, sentimentale, sédimentaire et imagée, qui se resserre autour d'un patrimoine commun, le chant de la peur, de la renonciation, mais aussi de l'espoir et du rêve. D'un sujet délicat et de la matière sonore de cette langue du soldat, qu'elle appelle « langue française étrangère », Sonia Chiambretto extrait un joyau brut.

Texte : Sonia Chiambretto - Mise en scène et scénographie : Hubert Colas - Avec : Manuel Vallade - Assistanat mise en scène : Sophie Nardone - Lumière : Pascale Bongiovanni et Hubert Colas - Vidéo : Patrick Laff ont - Son : Frédéric Viénot

Le texte est publié chez Actes Sud-Papiers. Sonia Chiambretto est représentée par L'Arche, agence théâtrale.


Prix : de 10 € à 20 €
DÉSORDRE DU DISCOURS - FANNY DE CHAILLÉ Spectacle DÉSORDRE DU DISCOURS - FANNY DE CHAILLÉ
DÉSORDRE DU DISCOURS - FANNY DE CHAILLÉ
Spectacle
ÉCOLE DES ARTS DE LA SORBONNE - PARIS 1 - PARIS - 75015 PARIS
PERFORMANCE
REPORT : Suite au mouvement de grève interprofessionnelle entamé le 5 décembre 2019 sur l'ensemble du territoire, nous ne sommes pas en capacité d'accueillir la performance les mardi 10 décembre et mercredi 11 décembre 2019. Le spectacle est reporté aux jeudi 16 et vendredi 17 janvier 2020 à 19h30.
Les représentations se déroulent à l'École des Arts de la Sorbonne - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Durée : 1h

D'après L'Ordre du discours de Michel Foucault © Édition Gallimard

L'Ordre du discours, texte phare du philosophe Michel Foucault, leçon inaugurale prononcée au Collège de France en 1970.
En partenariat avec le Festival d'Automne à Paris
Conception : Fanny de Chaillé - Interprétation : Guillaume Bailliart - Régie : Jérémie Sananes
Prix : de 5 € à 10 €
SPEECHLESS VOICES - CINDY VAN ACKER Spectacle SPEECHLESS VOICES - CINDY VAN ACKER
SPEECHLESS VOICES - CINDY VAN ACKER
Spectacle
AUDITORIUM - CARREAU DU TEMPLE - PARIS - 75003 PARIS
SPECTACLE DE DANSE CONTEMPORAINE

Jeudi 23 et vendredi 24 janvier 2020
Durée : 1h30

Pièce pour six danseurs, Speechless Voices - voix sans parole - est un poème chorégraphique que Cindy Van Acker a pensé en la mémoire de son ami et fidèle collaborateur Mika Vainio, compositeur musical disparu en 2017. Elle y invente un langage d'un autre monde, bouleversant et indescriptible, qui traverse le corps des spectateurs sans mot, s'y immisce par gestes, intuitions et intensité émotionnelle. C'est un poème d'un amour infini, porté par des interprètes d'une qualité de présence et d'une plasticité visuelle impressionnantes. Ils habitent le plateau sous plusieurs formes (duo, solo, quatuor, sextet), selon un triptyque. Le premier tableau, apocalyptique, évoque ce moment mouvant du deuil, ce temps post-traumatique qui imprime une torpeur au corps abandonné. Le deuxième est l'interprétation figurale en solo d'une lettre à l'absent, « Le soleil sera noir comme le trou dans mon corps ». Enfin, c'est une communauté humaine qui cherche par le corps à ritualiser l'absence et la présence, la solitude et la relation, afin de les transmuter, et à appeler ainsi la lumière par-delà la douleur, sur La Passion selon Saint Matthieu de Jean-Sébastien Bach.
Une éloquence des images de plateau, une expressivité des rétentions et des gestes traversent la danse. La grande chorégraphe fl amande ne se départit pas pour autant de l'abstraction lunaire et de l'extrême précision de l'écriture des corps dans l'espace, mêlée de géométrie, de fluidité, de répétition et de minutie, qui constituent sa signature depuis 20 ans.
Ici, dans une symbiose quasi obsessionnelle, le mouvement est étroitement lié à la composition musicale, notamment à la pulsation rythmique fondamentale de la musique électronique de Mika Vainio, jusqu'à une coïncidence parfaite, troublante. Nous sortons de cette pièce comme d'un bel enterrement, émus mais soudés, chargés d'émotions mais allégés par la brise de ce « je t'aime » dansé.

En partenariat avec le festival Faits d'hiver et le Centre culturel suisse à Paris

Chorégraphie : Cindy Van Acker - Danseurs : Stéphanie Bayle, Matthieu Chayrigues, Aurélien Dougé, Sonia Garcia, Laure Lescoff y, Raphaë le Teicher, Daniela Zaghini - Musique : Mika Vainio, Bach - Son : Samuel Pajand - Scénographie : Victor Roy - Lumière : Victor Roy, Cindy Van Acker - Collaboration artistique : Michèle Pralong - Costumes et bijoux : Marie Artamonoff - Peinture : Eric Vuille - Image tableau : Christian Lutz - Régisseur lumière et plateau : Gautier Teuscher - Photos : Louise Roy
Prix : de 10 € à 20 €
CINÉCLUB - ENQUÊTE SUR UN CITOYEN AU-DESSUS DE TOUT
28/01/2020 19h30
Projection CINÉCLUB - ENQUÊTE SUR UN CITOYEN AU-DESSUS DE TOUT
CINÉCLUB - ENQUÊTE SUR UN CITOYEN AU-DESSUS DE TOUT
Projection
AUDITORIUM - CARREAU DU TEMPLE - PARIS - 75003 PARIS
En Italie, au début des années 70, le chef de la brigade criminelle est sur le point d'être promu au poste de directeur de la section politique. Persuadé que ses fonctions le placent au-dessus des lois, il égorge sa maîtresse, Augusta Terzi, au cours de leurs joutes amoureuses. Avec un sang-froid parfait, il met tout en œuvre pour prouver que personne n'aura l'intelligence, ni même l'audace, de le soupçonner et de troubler ainsi la bonne hiérarchie sociale. Il s'ingénie à semer des preuves accablantes, relançant l'enquête quand celle-ci s'égare...

EN PARTENARIAT AVEC CINÉCARO

Au même titre que l'intarissable question de la sensualité abordée la saison dernière exigeait un angle de sélection, celle du pouvoir regorge d'attraits et d'enjeux cinématographiques et c'est selon un parti pris précis que CinéCaro propose quelques morceaux choisis parmi le panel de chefs-d'œuvre consacrés à cette problématique. Il s'agit d'offrir un panorama de la diversité des lieux de pouvoir et des modes opératoires qui leur sont associés. De fait, le pouvoir ne régit pas seulement la sphère politique, mais envahit aussi les espaces de la vie quotidienne : l'école, les religions, le couple, l'entreprise. Le cinéma, après d'autres formes d'expression artistique, la littérature en particulier, pose la question du pouvoir dans toute sa complexité : la pluralité de ses modalités d'exercice, les contresens et ambivalences des motivations qui poussent à le rechercher, puis à le conquérir, enfin à le préserver jalousement, la fin justifiant les moyens, selon la loi du plus fort. Dans le même temps, CinéCaro s'attache à présenter des œuvres qui, sans naïveté aucune, montrent la possibilité de résister, ou encore agissent par le rire, jubilatoire inversion du rapport de force. Ces films nous incitent ainsi à penser notre place et notre marge de latitude entre les mailles des pouvoirs, quelles que soient leurs formes.

Les films d'auteur programmés, fictions ou documentaires, sont tous suivis d'un débat avec une personnalité invitée.




Prix : de 4 € à 8 €
ENSEMBLE ENSEMBLE - VINCENT THOMASSET Spectacle ENSEMBLE ENSEMBLE - VINCENT THOMASSET
ENSEMBLE ENSEMBLE - VINCENT THOMASSET
Spectacle
AUDITORIUM - CARREAU DU TEMPLE - PARIS - 75003 PARIS
SPECTACLE DE DANSE CONTEMPORAINE
Mercredi 5 et jeudi 6 février 2020 19h30
Durée : 1h

Des mots dansent et des gestes parlent. Entre théâtre et chorégraphie, un ensemble de quatre interprètes, doués dans les deux registres, met en jeu la circulation de la parole comme une architecture mentale aux dimensions insondables. Une plongée dans les méandres de nos modalités d'expression, aussi drôle qu'abyssale. Dès les premiers instants, tout compte. Chaque micromouvement, le moindre battement de paupière, le rythme propre d'une main qui se tend, tout compte. Comme dans la vie. La pièce décrit ce que le langage crée dans l'espace, cette substance intangible et pourtant quasi-organique, la construction de nos identités par l'oralité, la difficulté de s'exprimer. En vis-à-vis, Vincent Thomasset, pour notre plus grand plaisir, va jusqu'à mettre en scène la perplexité, explorant le large royaume de l'incompréhension, la complexité à transformer des mots reçus en images
limpides.
Un vaste réseau de regards entre les comédiens élabore peu à peu une structure à quatre corps qui, dans le même temps, ne font qu'un, au sens où ils sculptent l'espace. L'auteur-metteur en scène a écrit un texte simple, drôle, mais qui, l'air de rien, flirte avec une élégante mise en abîme, provoquant du moins un subtil choc télescopique, à l'instar de son titre. À l'écoute, dans Ensemble Ensemble, il y a « semblant ». En plein milieu. Portée par une création sonore et lumineuse exceptionnelle, la pièce fait apparaître et disparaître les acteurs, donne à entendre la voix des uns par la bouche des autres via un dispositif de doublage en direct : se creusent alors des décalages cocasses entre les voix et les personnes, les personnes et les gestes.
Transportés du son d'un clavecin baroque à l'admirable composition électro de e Noise Consort,
la musicalité pure des mots, comme vidés de leur sens, les cacophonies de musique et de voix, de troublantes assonances, les dialogues décousus jusqu'au délire, éploient l'immense panel des formes langagières.
Face à notre obstination à appréhender l'environnement de manière univoque, cet opus propose avec panache l'alternative d'une ode à la multiplicité : la diversité des actions, la prolifération des pensées, la mosaïque des corps.

Conception, texte : Vincent Thomasset - Interprétation : Aina Alegre, Lorenzo De Angelis, Julien Gallée-Ferré, Anne Steffens Chorégraphies en collaboration avec les interprètes - Lumière : Pascal Laajili - Création sonore : Pierre Boscheron - Musique originale : Benjamin Morando & Gabriel Urgell Reyes (The Noise Consort) - Conseillers musicaux : Pierre Boscheron, Benjamin Morando - Conseillère artistique : Ilanit Illouz - Scénographie en collaboration avec Vincent Gadras - Costumes en collaboration avec Angèle Micaux - Assistante mise en scène : Flore Simon - Régie générale : Vincent Loubière
Prix : de 10 € à 20 €
LA MARCHE ET INSTANTE Spectacle LA MARCHE ET  INSTANTE
LA MARCHE ET INSTANTE
Spectacle
Cirque
LE CARREAU DU TEMPLE - PARIS - 75003 PARIS
De La Marche émane ainsi un climat qui donne à contempler un mouvement sur place, à plonger dans une introspection, un jeu avec l'espace-temps, une brèche poétique…
Ici, l'artiste habite les mots de Frédéric Gros dans l'anthologie qu'est La Petite Bibliothèque du marcheur, là, il flotte au creux des sonorités mystérieuses du piano des Gnossiennes d'Erik Satie. Chemin faisant, il butine, de flâneries en courses folles. « La marche, c'est tellement humble et pauvre, tellement lent aussi. Après tout, marcher, tout le monde sait faire, ça n'intéresse personne. Et pourtant, rien que marcher, ça vous révèle un homme. », Frédéric Gros.
Prix : de 6 € à 12 €
CINÉCLUB - LA MORT DE STALINE
25/02/2020 19h30
Projection CINÉCLUB - LA MORT DE STALINE
CINÉCLUB - LA MORT DE STALINE
Projection
AUDITORIUM - CARREAU DU TEMPLE - PARIS - 75003 PARIS
Prix : de 4 € à 8 €
FESTIVAL DANSE DENSE # LE FESTIVAL Spectacle FESTIVAL DANSE DENSE # LE FESTIVAL
FESTIVAL DANSE DENSE # LE FESTIVAL
Spectacle
AUDITORIUM - CARREAU DU TEMPLE - PARIS - 75003 PARIS
SPECTACLE DE DANSE CONTEMPORAINE
1 soirée, 2 spectacles
Durée totale : 2h15

JE RENTRE DANS LE DROIT CHEMIN (QUI COMME TU LE SAIS N'EXISTE PAS ET QUI PAR AILLEURS N'EST PAS DROIT)
Sylvain Riéjou
Durée : 1h

Pourquoi, quand et comment la nudité a-t-elle un sens sur scène ? Enfin, un chorégraphe défie frontalement la question, sans détour ni métaphore, dans une forme pétillante, entre fausse conférence et danse vraie.

Conception, interprétation et vidéo : Sylvain Riéjou - Collaboration chorégraphique : Tatiana Julien - Lumière : Sébastien Marc - Son : Gaspard Guilbert

------------------------------------------------------

LE SOUPER
Julia Perazzini - Compagnie Devon
Durée 1h15

Comédienne, performeuse, ventriloque, transformiste d'exception, Julia Perazzini imagine un dialogue avec son frère décédé. L'artiste invoque et désamorce sa propre peur de la mort pour l'offrir en miroir aux spectateurs et, une fois n'est pas coutume, l'envisager comme une puissance d'activation du vivant.

En partenariat le Centre culturel suisse à Paris

Ecriture, conception, jeu : Julia Perazzini - Création sonore : Samuel Pajand - Regard extérieur : Yves-Noël Genod - Scénographie, lumières, costumes (en cours)
Prix : de 10 € à 20 €
FESTIVAL CONCORDAN(S)E 2020
25/03/2020 19h30
Spectacle FESTIVAL CONCORDAN(S)E 2020
FESTIVAL CONCORDAN(S)E 2020
Spectacle
AUDITORIUM - CARREAU DU TEMPLE - PARIS - 75003 PARIS
SPECTACLES DE DANSE ET LITTÉRATURE
1 soirée, 2 spectacles
Durée : 35 minutes par pièce

Festival itinérant en Île-de-France et au-delà, Concordan(s)e propose à un chorégraphe et à un écrivain de se rencontrer pour écrire une pièce à quatre mains au cours d'une résidence de création. Pour la quatorzième année, cette exploration inédite des écritures scéniques et textuelles, ces croisements entre le geste et le mot dévoilent des chorégraphies et des écrits inédits, dans des formats surprenants.

POI(D)S
Catherine Dreyfus : chorégraphe
Catherine Grive : écrivaine

C'est l'histoire d'une femme qui désire un fils
plus que tout au monde. Catherine Dreyfus et Catherine Grive nous entraînent aux confins de la déraison, faisant jaillir, dans les plis des secrets de famille, un univers fantaisiste. Entre amour et douleur, rêve et folie, enfantement et désenchantement, sur le plateau, des mots et des gestes et quelques accessoires - des poids, un coussin, un tapis - déroulent le fil rouge du passé, pour dire les vertiges que peut provoquer l'expérience maternelle.

Regard extérieur : Guy-Pierre Couleau

------------------------------------------------------

L&L

Joanne Leighton : chorégraphe
Camille Laurens : écrivaine

Leur engagement en commun, les artistes Joanne Leighton et Camille Laurens ont vite trouvé un terrain d'entente dans la clairière jouxtant leurs parcours artistiques : un travail sur la marche. La marche compose, la marche écrit, la marche invente un lien indéfectible avec la vie, le monde. Comme dans un jeu d'enfants, elles arpentent le plateau, le piétinent, l'épuisent, décrivant des circonvolutions, à l'image de boucles temporelles.

Design sonore et regard extérieur : Peter Crosbie - Assistante : Marie Fonte - Costumes : Alexandra Bertaut
Prix : de 6 € à 12 €
CINÉCLUB - RÉCRÉATION
31/03/2020 19h30
Projection CINÉCLUB - RÉCRÉATION
CINÉCLUB - RÉCRÉATION
Projection
AUDITORIUM - CARREAU DU TEMPLE - PARIS - 75003 PARIS
SYNOPSIS : Il existe une sorte de pays, très petit, si petit qu'il ressemble un peu à une scène de théâtre. Il est habité deux ou trois fois par jour par son peuple. Les habitants sont petits de taille. S'ils vivent selon des lois, en tout cas, ils n'arrêtent pas de les remettre en cause, et de se battre violemment à ce propos. Ce pays s'appelle "La Cour" et son peuple "Les Enfants". Lorsque "Les Enfants" vont dans "La Cour" ils découvrent, éprouvent la " force des sentiments ou la servitude humaine", on appelle cela, la récréation.

EN PARTENARIAT AVEC CINÉCARO

Au même titre que l'intarissable question de la sensualité abordée la saison dernière exigeait un angle de sélection, celle du pouvoir regorge d'attraits et d'enjeux cinématographiques et c'est selon un parti pris précis que CinéCaro propose quelques morceaux choisis parmi le panel de chefs-d'œuvre consacrés à cette problématique. Il s'agit d'offrir un panorama de la diversité des lieux de pouvoir et des modes opératoires qui leur sont associés. De fait, le pouvoir ne régit pas seulement la sphère politique, mais envahit aussi les espaces de la vie quotidienne : l'école, les religions, le couple, l'entreprise. Le cinéma, après d'autres formes d'expression artistique, la littérature en particulier, pose la question du pouvoir dans toute sa complexité : la pluralité de ses modalités d'exercice, les contresens et ambivalences des motivations qui poussent à le rechercher, puis à le conquérir, enfin à le préserver jalousement, la fin justifiant les moyens, selon la loi du plus fort. Dans le même temps, CinéCaro s'attache à présenter des œuvres qui, sans naïveté aucune, montrent la possibilité de résister, ou encore agissent par le rire, jubilatoire inversion du rapport de force. Ces films nous incitent ainsi à penser notre place et notre marge de latitude entre les mailles des pouvoirs, quelles que soient leurs formes.

Les films d'auteur programmés, fictions ou documentaires, sont tous suivis d'un débat avec une personnalité invitée.
Prix : de 4 € à 8 €
Yokai Kemame, l'esprit des haricots poilus Spectacle Yokai Kemame, l'esprit des haricots poilus
Yokai Kemame, l'esprit des haricots poilus
Spectacle
Cirque
LE CARREAU DU TEMPLE - PARIS - 75003 PARIS
Collaboration franco-japonaise entre jonglage et danse contemporaine, "Yokai Kemame, l'esprit des haricots poilus" embarque le spectateur à la recherche des yokai - esprits animistes japonais aussi bons que mauvais...
Prix : de 6 € à 12 €
CRÉATION 2020 - THIBAUD CROISY Spectacle CRÉATION 2020 - THIBAUD CROISY
CRÉATION 2020 - THIBAUD CROISY
Spectacle
AUDITORIUM - CARREAU DU TEMPLE - PARIS - 75003 PARIS
SPECTACLE / PERFORMANCE CRÉATION 2020
Mardi 28 et mercredi 29 avril 2020 19h30

En partageant son regard bien à lui, nécessaire et viscéral, sur les problématiques corporelles - dressant ici le portrait d'un gynécologue, abordant là des pratiques sexuelles extrêmes, Thibaud Croisy se distingue par ses propositions anticonformistes et décalées, par lesquelles il assume son goût pour la cruauté et un certain humour froid. Pour sa nouvelle création, il part d'une réflexion sur le passage de vie à trépas.

De pièces sans acteur en performances sondant les limites de la chair, voici un bon moment que Thibaud Croisy s'intéresse au corps et à son langage, scrute le vide, observe et respecte le silence, taille des interstices qui ouvrent de possibles dialogues avec un au-delà ou un en-deçà du monde. Qu'y a-t-il au bout du corps, ou plutôt après lui ? Que dit le corps quand il s'éteint ? Que se jouet-il au moment de sa disparition ? Une petite apothéose, semblable à un lent coucher de soleil ? Une ultime convulsion par laquelle des siècles de douleur viendraient se résorber en un minuscule rire intérieur ? Ou bien une condensation radicale qui nous transformerait en une mystérieuse voix flottante ? Bref, comment toute cette histoire se termine ?

La disparition du corps est le point de départ de la nouvelle création de l'auteur-performeur-metteur en scène. Dans ce nouvel essai scénique, il continuera très certainement à brouiller les pistes entre
réalité et fiction, sérieux et dérision, maîtrise et lâcher-prise.

Conception : Thibaud Croisy - Interprétation : Sophie Demeyer et Thibaud Croisy - Scénographie : Sallahdyn Khatir - Collaboration artistique : Élise Simonet - Suite de la distribution en cours
Prix : de 10 € à 20 €
GUSTAVIA - MATHILDE MONNIER & LA RIBOT Spectacle GUSTAVIA - MATHILDE MONNIER & LA RIBOT
GUSTAVIA - MATHILDE MONNIER & LA RIBOT
Spectacle
AUDITORIUM - CARREAU DU TEMPLE - PARIS - 75003 PARIS
SPECTACLE DE DANSE CONTEMPORAINE
Mardi 5 et mercredi 6 mai 2020 19h30
Durée : 1h

Comptant parmi les personnalités les plus charismatiques de la scène chorégraphique contemporaine, les deux femmes, jouant de la ressemblance de leurs silhouettes longilignes et sportives,composent un duo aussi pétillant qu'abrasif. Parmi les chutes, luttes, cris et chuchotements, s'ouvre l'effroyable abîme d'une réverbération vertigineuse des contraintes imposées à la représentation du féminin. Le Carreau du Temple, selon sa volonté de présenter à Paris des pièces majeures, se fait un plaisir d'accueillir cet opus, enrichi de dix années de tournée internationale.

Mouvements entravés par des objets incongrus, paroles superposées, danses électriques, vrais-faux streap-tease sur fauteuils de bureau, collisions, renversements, coups, esquives, détournement des accessoires académiques du théâtre : si l'on reconnaît bien ici certains ressorts et appareils du burlesque, un parfum de Tati, Sellers, Keaton, Chaplin ou encore de Moretti, Blume et Nauman,il s'agit là d'un burlesque purement formel, un comique physique, parfois violent, convoqué pour que jamais la cohérence ne puisse s'installer.

Avec la fraîcheur d'une jubilation à jouer ensemble proprement contagieuse et la maturité de leur inébranlable exigence, les deux figures de proue de la danse nous emmènent au cœur du dédoublement de personnalité de Gustavia, qui régit les modulations des relations entre les deux protagonistes, tour à tour duo, jumelles, doubles ou divas en compétition. Ce cœur est un non-lieu lugubre et fou, dangereux, dont surgit une critique féministe aiguë des impératifs dictés aux femmes pour « jouer » leur genre de façon satisfaisante - dans la vie quotidienne comme dans la création -, avec un bouquet de requêtes incessantes, normatives, souvent grotesques, parfois contradictoires, voire tout simplement impossibles à réaliser.

Une occasion rare de découvrir deux monuments de la danse contemporaine sur un même plateau.

De et avec Mathilde Monnier et La Ribot - Lumière : Éric Wurtz - Costumes : Dominique Fabrègue assistée de Laurence Alquier - Réalisation sonore : Olivier Renouf - Collaboration scénique : Annie Tolleter
Prix : de 10 € à 20 €
LA SOIREE DES CHOREGRAPHES 2020
20/05/2020 20h00
Spectacle LA SOIREE DES CHOREGRAPHES 2020
LA SOIREE DES CHOREGRAPHES 2020
Spectacle
AUDITORIUM - CARREAU DU TEMPLE - PARIS - 75003 PARIS
Prix : de 10 € à 20 €
ENTROPIE - LÉO LÉRUS Spectacle ENTROPIE - LÉO LÉRUS
ENTROPIE - LÉO LÉRUS
Spectacle
AUDITORIUM - CARREAU DU TEMPLE - PARIS - 75003 PARIS
SPECTACLE DE DANSE CONTEMPORAINE
Lundi 8 et mardi 9 juin 2020 19h30
Durée : 55 minutes

Pur éblouissement de danse. Incarnée par quatre interprètes magistraux, dont la solidarité sur le plateau envahit les spectateurs par vagues de frissons, la dernière pièce de Léo Lérus poursuit les courbes d'une signature unique. Portant avec élégance l'héritage caribéen, à l'appui d'outils sans cesse affûtés, sa démarche le pose depuis dix ans comme un créateur d'exception sur la scène contemporaine. Les danseurs entrent en scène devant un grand écran luminescent, qui se reflète au sol. Une marche simple mais urgente dicte des croisements, au cœur desquels bat la musique des pas. Soudain, une musique allègre emporte la danse, puis les mouvements de groupe se dessinent, la musique traditionnelle faisant place à un univers électro, vif, scandé. Les corps, athlétiques, sculptés, magnifiques, nous happent ; il est impossible de détacher son attention une seule seconde de cette profusion de lignes et d'arabesques exaltées, d'une implacable précision. Avec ardeur et sensualité s'enchaînent quatuors sur percussions riches, duos vus de dos sur musique minimale, ou d'extraordinaires performances découpées sur des carrés de lumière blanche, jusqu'au final, décapant. Léo Lérus a inventé un vocable directement issu de la musicalité et de la théâtralité du Léwòz,une danse mariée au Gwo-Ka, langage musical d'origine africaine né lors de la traite des Noirs, principalement joué avec des tambours.

S'inspirant ici de la thermodynamique de l'évolution observant l'« entropie » - mesure du degré de désordre de tout système -, il reconsidère avec ses danseurs la notion d'énergie, selon un regard enrichi d'interactions techniques entre chorégraphie, interprétation, dramaturgie et environnement sonore et musical. À n'en pas douter, il y en aura d'autres, mais Entropie, tel un micro-organisme vivant, est un puissant aboutissement de cette recherche.

En partenariat avec JUNE EVENTS, le festival de l'Atelier de Paris / Centre de développement chorégraphique national

Chorégraphie : Léo Lérus - Concept musical : Léo Lérus et Gilbert Nouno - Dispositifs interactifs sonores et lumières : Gilbert Nouno - Danseurs : Ndoho Ange, Maëva Berthelot, Léo Lérus, Shamel Pitts - Création lumière, régie générale et régie lumière : Chloé Bouju - Costumes : Ingrid Denise - Regards extérieurs : Clémence Galliard, Michael Getman,Julien Monty
Prix : de 10 € à 20 €
Service Client
Du lundi au samedi de 7h à 20h
Paiement 100% sécurisé
CGV